L’attente

Les insomnies d’Ela nous tiennent en éveil et rendent Dimitri présent en elle. L’Attente cultive une construction imaginaire de cette rencontre.

 

L’ATTENTE
Projection mentale d’Ela.
Installation pluridisciplinaire.

Dans ce troisième acte, le lit est enveloppé soigneusement afin de conserver son essence, prémices d’une longue conversation amoureuse. Dimitri réceptionnera-t-il le message ?

Tel un système de vision nocturne, la lueur verte laisse apparaître les noirceurs de l’âme sous le lit d’Ela tandis que la lumière des cieux l’invite à prendre rendez-vous avec elle-même.

L’Attente est cet instant entre deux mondes, à mi-chemin entre le mythe et la réalité, l’envers et l’endroit, l’intime et le public, la tradition et le progrès.

Cette scène est un arrêt sur image où tous les synonymes de l’Attente sont présents, témoignant d’un parcours mental pour arriver à l‘ultime décision.

 

 

Son envol comme un pied de nez à la mort, lui ouvre un passage vers la réalité de sa création. Un territoire inconnu, où deux mots s’épousent formant un tout.

Aimer pour créer/Créer pour aimer.

Partager